Compteur visite

421927
Users Today : 335

COMPTEUR

421923
Users Today : 335

Translate:

janvier 27, 2023

Le Tout au Pluriel Magazine

Magazine Socio-Culturel

INSÉCURITÉ : le BOJNUAH appelle les autorités haïtiennes à l’action pour éviter le pire….

3 min read

Delmas (Haïti). Dimanche 21 Août 2022. Le Bureau de l’Organisation des Jeunes pour les Nations-Unies d’Afrique en Haïti (BOJNUAH), apprend avec consternation l’attaque meurtrière perpétrée par des groupes armés dans la matinée du samedi 20 août 2022, à Tabarre, non loin de Cité Doudoune, ayant coûté la vie à six personnes dont une mère et ses deux filles. Il s’agit de la famille Desanclos, la femme de Me Sympson DESANCLOS et ses deux filles Sarhadjie (24 ans) et Sherwood Sondjie DESANCLOS (29 ans).

Profitant de cette occasion pour exprimer sa préoccupation face au problème d’insécurité publique grave auquel est confronté la société depuis un certain temps, le BOJNUAH invite les autorités judiciaires et policières à prendre des mesures draconiennes pouvant stopper ces pratiques et propose des solutions stratégiques contre la prolifération des armes à feu dans le milieu juvénile et plus particulièrement dans les zones criminogènes qui sont la résultante d’une inaccessibilité à des besoins sociaux de base et une absence de politique publique de prise en charge en faveur des jeunes en contravention à la loi de République.

Selon Amos CINCIR, Représentant Spécial du BOJNUAH, une institution nationale et continentale, Haïti est en train de connaître l’une des périodes chaotiques de son histoire de peuple marquée par l’extrême pauvreté, le chômage, le kidnapping, les tueries et la prolifération vertigineuse des gangs armés à travers tout le pays en complicité avec des autorités politiques et du secteur privé, qui ont coûté la vie à des centaines et de milliers de compatriotes haïtiens au cours de ces trente dernières années, mais surtout pendant ces cinq dernières années en raison de la mauvaise gouvernance accrue de nos « dirigeants ».

Considérant que la majorité des crimes de la société sont causés par des Jeunes ; Considérant que les autorités haïtiennes n’ont jamais posé la vraie problématique de la délinquance juvénile et de réinsertion sociale des Jeunes ; Fort de toutes ces considérations, le BOJNUAH invite toutes les forces vives de la Nation à se pencher sur les enjeux de cette problématique qui ronge toute la société depuis des lustres.

Profondément attristés par ce crime odieux, le BOJNUAH présente ses sympathies à tous les amis, parents et proches des victimes affectés par cette tragédie, et en profite pour exprimer, au nom de la Nation attristée, ses sincères sympathies à toutes les familles éprouvées, particulièrement les nombreux jeunes compatriotes haïtiens qui sont tombés sous les balles assassines.

Crée en janvier 2017, le Bureau de l’Organisation des Jeunes pour les Nations-Unies d’Afrique en Haïti (BOJNUAH), est une représentation de l’Organisation des Jeunes pour les Nations-Unies d’Afrique (OJNUAH), et est présent dans plusieurs pays du continent africain, notamment au Burkina Faso, au Tchad, en Guinée Equatoriale, au Cameroun, en Haïti, et dans d’autres communautés noires à travers le monde.

LE 22 AOÛT 2022

LA RÉDACTION DE LTP !!!
harryesmichel344@gmail.com téléphone 50948438136.

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »