Compteur visite

398813
Users Today : 149

COMPTEUR

398809
Users Today : 149

Translate:

novembre 30, 2022

Le Tout au Pluriel Magazine

Magazine Socio-Culturel

Le  » Bon du Trésor en Haïti  » aujourd’hui est une arme à double tranchant.

2 min read

Dans tous les pays l’état utilise les valeurs mobilières (les bons du trésor qui sont à court-terme, les obligations du trésor qui sont à long-terme), pour assurer le financement de sa dette;

Haïti un pays différent des autres, les bons du trésor peuvent devenir une arme à double tranchant;

En émettant des bons du trésor, en ouvrant ce marché au particulier et aux entreprises, l’état Haïtien va pouvoir financer sa dette sans recourir au financement monétaire de la BRH, source de dépréciation de la gourde;

Les particuliers, les entreprises pourront ainsi bénéficier, car les intérêts sur les bons sont nettement supérieurs aux taux offerts par les banques commerciales, mais attention, en finance un taux d’intérêt élevé est souvent synonyme de risque plus élevé;

La dette publique de l’état Haïtien aujourd’hui est très élevée, le service de cette dette (amortissement et intérêts) est de 33,3 milliards de gourdes dans le budget 2021-2022, déjà elle représente 16% du budget contre 13% à l’éducation, 4,2 % à la santé, 8% à les travaux publics et 2,5% pour l’agriculture.

Le service de la dette déjà absorbe une part importante du budget national, avec l’émission de nouveaux bons du trésor , le stock et le flux de la dette publique vont augmenter, très bientôt le gouvernement va devoir consacrer plus de 20% de son budget pour payer le service de la dette, ce qui se fera au détriment de l’éducation, la santé etc..

En clair la dette publique Haïtienne deviendra insoutenable avec l’émission de nouveaux bons du trésor;

De plus un gouvernement de facto a-t-il la crédibilité pour émettre des bons du trésor qui sont par définition un titre de court-terme et dépourvu de risque?

Aujourd’hui en 2022, nous avons intérêts comme peuple à trouver une solution à la crise, pour mettre en place un gouvernement légitime, ainsi on pourra entre autres lancer la réforme fiscale pour élargir l’assiette fiscale du pays, atteindre un taux de pression fiscale de plus de 30%, et ce gouvernement trouvera suffisamment d’argent pour financer ses dépenses;

Nonobstant la corruption, la contrebande, la fraude fiscale, l’évasion fiscale, l’évitement fiscal, l’optimisation fiscale des entreprises et même le dumping fiscal.

Auteur
Dr Eddy Labossière, Economiste.

TOUS DROITS RÉSERVÉS harryesmichel344@gmail.com téléphone 50948438136.

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »