Compteur visite

398797
Users Today : 133

COMPTEUR

398793
Users Today : 133

Translate:

novembre 30, 2022

Le Tout au Pluriel Magazine

Magazine Socio-Culturel

Les réactions du Parti Politique GRANDIR sur les sanctions prises contre l’ex-Président Michel Joseph Marthelly et d’autres fonctionnaires de l’Etat haïtien

4 min read

Le parti Grandir prend acte, sans risquer de s’enthousiasmer totalement si tôt faute de maîtrise suffisante du dessous des cartes, à travers les diverses sanctions prises contre d’anciens & actuels hauts dignitaires corrompus d’Haïti, de la reconnaissance tacite des USA du mal qu’ils ont fait à notre pays lors de la présidentielle de 2010 en imposant un candidat arrivé en 5e position lors du premier tour comme président de la République, en le soutenant pendant tout son quiquennat malgré tout & en facilitant même son poulain, Jovenel Moïse, à être <<élu>> comme lui d’ailleurs car non seulement l’élection a été truquée (rf: Rapport de la CIEVE) mais aussi le candidat bénéficiait de financements douteux durant toute sa longue campagne électorale. Cela constituait non seulement une violation de notre droit à disposer de nous-mêmes (le principe sacré de l’autodétermination des peuples) mais aussi & surtout une précipitation du pays vers l’enfer avec sûrement un projet anti-national inavoué & inavouable. C’est pour cela que la vélléité des USA (se cachant derrière le Canada qui lui aussi joue la carte de la prudence) d’occuper une fois de trop notre territoire nous inquiète & nous révolte le plus!
L’imposition de Martelly comme président s’apparentait à ajouter aux immenses dégats & détresses laissés par le séisme du 12 janvier 2010 un autre séisme de magnitude bien supérieure sur l’échelle de Richter que le précédent, le très dévastateur séisme Tèt kale. Si le tremblement de terre du 12 janvier a détruit des infrastructutes physiques du pays sans nier les quelque 250000 morts & les nombreux estropiés, le séisme Tèt kale a quant à lui failli à deux(2) doigts près effacer Haïti sur la carte du monde comme Etat. C’est pour dire que, vu l’immensité des dégâts & l’intensité du désarroi, depuis le régime Tèt kale nous sommes dans un Etat post-failli où s’entrecroisent le banditisme d’Etat, la corruption, la violation des droits de la personne, l’insécurité généralisée, le traffic illicite de drogue, des personnes & d’armes, le démantèlement des institutions républicaines, les massacres, les assassinats, le viol, le kidnapping, la violation des propriétés privées, l’émigration massive & périlleuse de la population vers tous autres cieux & le déplacement forcé de populations sous pression de bandes lourdement armées.
Ainsi, sans mettre en veilleuse notre souveraineté & conscients de l’état désastreux de notre pouvoir judiciaire où des juges corrompus, pour répéter l’ex président J. Moïse, &/ou des magistrats de l’équipe tèt kale, pour citer le juge Brédy Fabien, sont largement & malheureusement encore en poste, nous demandons à la communauté internationale, dans un esprit de coopération entre Etats souverains, pendant que nous nous engageons à refonder l’Etat, de nous aider à juger (entraide judiciaire) tous ceux concernés par les sanctions, à engager les procès de la CIRH & de Petro Caribe, celui des divers massacres (La saline, Bel-Air, Tokio, Plaine du cul de sac, Cité soleil…) & assassinats perpétrés sous le régime Tèt kale & aussi surtout celui du président Jovenel Moïse. Pour être un Etat de droit, nous pensons que les sanctions doivent suivre les concernés jusqu’à la prison s’ils sont reconnus coupables! Nous souhaitons aussi que tous les biens saisis de ceux-là en diverses terres étrangères soient restitués à Haïti.
Et, pour que tout cela soit possible, étant convaincus que le gouvernement Henri pourrait constituer un blocage sévère car fidèle au régime Tèt kale d’où il est issu, illégitime en plus, une autre équipe gouvernementale plus crédible, plus sensible aux détresses de la population, plus connectée à la patrie & plus compétente doit prendre la relève dans le plus bref délai suite, bien sûr, à un consensus large & inclusif.

En outre, si le BINUH veut bien servir à quelque chose, nous sommes certains que, suite à ses dérapages, faux-pas & indécences, madame H. Lalime doit plier bagage & être remplacée.
Toujours fidèle à sa conviction & sensible aux préoccupations du peuple haïtien, le parti politique Grandir se met disponible pour poursuivre les dialogues & jouer son rôle dans cette transition de rupture qui doit préparer le retour à l’ordre constitutionnel dans une atmosphère sereine. Nous ne sous-estimons pas les difficultés du moment, toutefois nous avons foi en la volonté politique.
Vive la coopération! Vive Haïti! Vive la République!

Fait à Port-au-Prince,
le 23 novembre 2022

Pour Authentification :
Ewhentz SAINT-JEAN
Conseiller Politique
Tel : (509) 4249-9323
Siboney ALISMÉ
Secrétaire Général
Tél: (509) 36454010
Fedner CÉRISIER
Coord. Général
Tél: (509) 40758832

LE 24 NOVEMBRE 2022

TOUS DROITS RÉSERVÉS Harrysmichel344@gmail.com téléphone
509 48438136.

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »