Compteur visite

421770
Users Today : 178

COMPTEUR

421766
Users Today : 178

Translate:

janvier 27, 2023

Le Tout au Pluriel Magazine

Magazine Socio-Culturel

OPINION :  » D’après l’organisation Socio-Politique Mouvement Point Final, le Grand Sud a tous les atouts pour devenir une » Région autonome et indépendante  » en Haïti.

4 min read

Géographiquement, le Grand Sud comporte 4 départements ( Nippes, Sud-est, Sud et Grand’Anse) et une région, la région des Palmes qui est constituée de 4 Communes ( Gressier, Léogâne, Grand Goave et Petit Goave).
Le Grand Sud a une densité de population d’environ 3 millions habitants.

Tenant compte de la constitution haïtienne du 29 Mars 1987 amendée qui reconnait l’autonomie des collectivités territoriales et prône la décentralisation et la déconcentration du Pays.

Depuis environ 2 ans, les Sudistes parlent incessamment de l’autonomie du Grand Sud pour les 3 raisons suivantes :
1- l’insécurité :
Depuis le 1er juin 2021, les Gangs armés de Martissant à l’entrée Sud de Port-au-Prince ont empêché la circulation. Ils pillent, kidnappent, tuent, violent et volent les voyageurs et les commerçants du Grand Sud. Un fait qui provoque une inflation grandissante des prix des produits de première nécessité et une crise économique dans le Grand Sud du pays.

2- Catastrophes naturelles :
Le Grand Sud a été victime de 3 grandes catastrophes naturelles humanitaires majeures en série. A savoir :

  • 12 Janvier 2010, un Séisme dévastateur de magnitude 7,2 a détruit considérablement le département de l’ouest et une partie du Sud-est du pays. Léogâne qui est la porte d’entrée du Grand Sud a été l’épicentre du séisme meurtrier du 12 janvier 2010 qui a fait près de 300 000 morts, plus de 500 000 blessés graves et 1500000 déplacés.
  • Octobre 2016, le Grand Sud a connu l’une des plus grandes catastrophes environnementales de toute l’histoire de la caraïbe, l’ouragan Matthew qui a détruit totalement l’économie verte du grand Sud du pays.
  • 14 Août 2021, 5 ans plus tard après l’Ouragan Matthew, le Grand Sud allait connaître, un séisme dévastateur de magnitude 7,3 qui a ravagé l’économie et les infrastructures du Grand Sud provoquant une perte de 1,8 milliard de dollars us et plus de 2000 morts, créant une prise de conscience collective pour parler de la reconstruction du Grand Sud pour certains et de l’autonomie du Grand Sud pour d’autres.

3- Politique :
Depuis après l’assassinat du Président Jovenel Moïse en sa résidence privée à Perlerin 5, le 7 juillet 2021. Par la suite ,le pays allait diriger par le PM de facto Ariel Henry comme chef d’un gouvernement monocéphale.
Si on se souvient de la fameuse déclaration de Me Monferier Dorval lors de la présidence de Jovenel Moïse  » le pays n’est ni rédigé, ni gouverné ». Avec Ariel Henry au pouvoir, la situation du pays est pire, c’est une situation totalement catastrophique avec des mesures impopulaires et irresponsables qui provoquent une déstabilisation sociale , économique et politique grave dans le pays.
Ainsi, depuis le 22 Août 2022, dans le cadre de la commémoration du 231ème anniversaire du premier soulèvement général des esclaves dans la colonie de St Domingue, le Grand Sud a donné le ton au soulèvement populaire que connaît le pays depuis environ 2 mois pour réclamer le départ d’Ariel Henry au pouvoir et le changement total du Système politique traditionnel dans le pays.
Après plusieurs semaines de mobilisation, les militants politiques et le peuple souverain du Grand Sud parlent couramment non seulement de l’autonomie du Grand Sud, mais aussi de l’indépendance du Grand Sud comme alternative par rapport à la République malsaine de Port-au-Prince.

Effectivement, d’après le Mouvement Point Final et des organisations socio-politiques, le Grand Sud a tous les atouts pour devenir une Région autonome et indépendante si rien est fait pour résoudre les crises économique et politique qui ravagent le pays depuis l’arrivée du PM de facto Ariel Henry au pouvoir.
Parce que le Grand Sud possède des capacités énormes pour le développement de l’économie verte qui est l’agriculture et l’économie bleue qui est la pêche avec ses longues côtes et des îles adjacentes comme l’île à la vache, les îles des Cayemites et l’île Kayanou.

Donc, d’après le Mouvement Point Final l’autonomie et l’indépendance du Grand Sud sont envisageables à moyen et long terme si rien n’est fait pour résoudre la Crise haïtienne.

Texte Écrit Par
Jean Chenet Ulysse
Coordonnateur national du Mouvement Point Final
(509) 4183 9811 / 4458 0309

LE 25 OCTOBRE 2022

TOUS DROITS RÉSERVÉS Harrysmichel344@gmail.com 509 48438136.

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »