Compteur visite

421785
Users Today : 193

COMPTEUR

421781
Users Today : 193

Translate:

janvier 27, 2023

Le Tout au Pluriel Magazine

Magazine Socio-Culturel

RÉFLEXION : POURQUOI ÉCRIVONS- NOUS AUJOURD’HUI EN HAITI ?

4 min read

Nous écrivons pour dire que nous nous sentons profondément concernés par la situation dangereuse dans laquelle les politiciens réactionnaires ont conduit la république d’Haïti.

Nous écrivons pour dire qu’un peuple ignorant ses vrais ennemis et ses origines est condamné à se fourvoyer.

Nous écrivons pour dénoncer les méfaits de l’impérialisme sur les orientations politiques de notre pays .

Nous écrivons pour dire non à la vandalisation des monuments et des sites historiques.

Nous écrivons pour dire qu’une alerte intergénérationnelle doit être donnée sur la localisation des ressources naturelles et sur les conditions de leur mise en relief ( l’une des causes de notre instabilité politique ) .

Nous écrivons pour dire non à la violation des droits de la femme et ceux des enfants en bas âge.

Nous écrivons pour dire non à la circulation des armes illégales.

Nous écrivons pour dire que la violence appelle la violence et que les séquelles en sont parfois irréparables.

Nous écrivons pour laisser apparaître notre indignation face au rang occupé par Haïti au concert des nations.

Nous écrivons pour alerter les nouvelles générations sur les dangers de l’acculturation.

Nous écrivons pour dire que la plume est une arme tranchante dans la libération du peuple haitien.

Nous écrivons pour élever la voix dans les places publiques contre la commercialisation des votes et contre la manipulation mentale de l’électorat haïtien à travers la présentation des promesses fallacieuses.

Nous écrivons pour dire que la jeunesse cultivée doit prendre sa place sous l’échiquier politique.

Nous écrivons pour dire que les abus du pouvoir , tôt ou tard , causent la ruine de ceux ou celles qui s’y livrent.

Nous écrivons pour dire qu’un peuple intelligent est celui qui suit rationnellement les traces de ses prédécesseurs et qui se modèle sur de bons exemples.

Nous écrivons pour dénoncer le fléau de la délinquance juvénile battant son plein tant dans les provinces que dans l’aire métropolitaine.

Nous écrivons pour dire que des politiciens mangeant le pain de la méchanceté comparaîtront tous un jour devant le Tribunal de l’histoire.

Nous écrivons pour dire que la gouvernance politique qui se fait ne donne ni sommeil à nos yeux ni assoupissement à nos paupières.

Nous écrivons pour nous rappeler que c’est sur le champ de bataille que l’indépendance nationale a été acquise .

Nous écrivons pour dire que si la conduite des dirigeants est bonne , le peuple en sera toujours fier .

Nous écrivons pour dire qu’il est possible de surmonter les difficultés qui nuisent au pays par le choix des hommes consciencieux et compétents .

Nous écrivons pour dire que mieux vaut partager la richesse nationale avec le peuple que la partager avec les lobbyistes internationaux.

Nous écrivons pour nous interroger : pourquoi avons – nous vu le jour dans un pays où l’on choisit d’être sous la tutelle destructive de la communauté internationale ? Pourquoi est-il plus facile de nous battre violemment les uns contre les autres au lieu de nous unir dans la recherche des solutions à nos problèmes? Pourquoi ceux qui nous dirigent ne croient- ils pas toujours aux trésors de la négritude ? Pourquoi les lèvres menteuses sont- elles mieux écoutées politiquement que celles qui sont franches ? Quel avantage revient- il au citoyen haïtien de toute la peine qu’il se donne dans son cheminement académique voire professionnel?

Nous écrivons pour dire qu’il faut préserver et promouvoir la paix dans notre pays par l’application d’une bonne justice sociale.

Nous écrivons pour redire qu’un espoir différé rend le coeur malade ( scénario entre gouvernants et gouvernés ).

Nous écrivons pour dire que nous devons hériter de nos ancêtres l’amour de la liberté et de l’autodétermination.

Nous écrivons pour dire que mieux vaut peu avec l’assiduité au travail que de s’enrichir individuellement sous la dépendance de la communauté internationale.

Nous écrivons pour fournir la preuve que le chemin menant au développement est celui de la planification, de l’organisation et d’un contrôle sur la gestion rationnelle du temps .

Nous écrivons pour que nous ayons tous pleinement conscience des exigences du sens de notre citoyenneté.

Nous écrivons pour dire que tout n’est pas encore perdu pour remonter à l’horizon mais il suffit de parvenir à un changement de mentalité et à la reconnaissance du sens incontournable de notre dignité humaine.

De Me Aristil Frito, Av.

LE 6 OCTOBRE 2022

TOUS DROITS RÉSERVÉS Harrysmichel344@gmail.com 50948438136.

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »