Compteur visite

398789
Users Today : 125

COMPTEUR

398785
Users Today : 125

Translate:

novembre 30, 2022

Le Tout au Pluriel Magazine

Magazine Socio-Culturel

Selon le journal indien TFI Global le sou-sol haïtien regorerait de gaz naturel.

6 min read

Le sous-sol haïtien regorgerait de gaz naturel valant des milliers de milliards de dollars, selon le journal indien TFI Global

Le 15 novembre 2022

Le tout au pluriel magazine via rezo Nòdwès

Selon une étude récente, Haïti posséderait certaines des plus grandes réserves de pétrole au monde. Selon les estimations, les réserves de pétrole pourraient être supérieures à celles du Venezuela. On prévoit que ses réserves inexploitées pourraient comprendre jusqu’à 941 millions de barils de pétrole brut et 1,2 billion de pieds cubes de gaz naturel, soutient le journal.

Et la présence de cette richesse dans le sous-sol haïtien serait à la base de cet intérêt particulier que portent les pays membres du Core Group à Haïti  . Un Core Group qui a placé à la tête d’Haïti un PM de facto, Ariel  Henry , avec pour principale mission de changer la loi mère du pays dans le cadre d’un référendum bidon et d’organiser une farce électorale avec l’aide des groupes armés en  complicité avec ses tuteurs internationaux.

Lundi 14 novembre 2022 ((rezonodwes.com))–
Haïti détient d’immenses richesses, notamment des gisements d’or, de cuivre, de gaz et de minéraux de qualité. De grands dépôts de carbonate de calcium blanc scintillant sont également présents. Dans l’ensemble, Haïti est assis sur un bassin de richesse, affirme TFI Media(TFIGlobal) (1), l’une des plateformes de contenu les plus appréciées en Inde.
 Pourtant, le pays fait partie des nations les plus pauvres du monde. affirme le média indien
Le média indien s’interroge et demande pourquoi ?
Le mois d’octobre a été assez orageux pour le peuple haïtien alors que des milliers de personnes dans ce pays déchiré par la crise sont descendues dans les rues de la capitale Port-au-Prince, contre la décision du gouvernement de demander une aide militaire étrangère pour réprimer la violence liée aux gangs, note-il.
Les manifestants ont déclaré qu’ils n’étaient pas satisfaits du gouvernement actuel qui est essentiellement soutenu par l’Occident. Les manifestants réclamaient la démission du Premier ministre Ariel Henry, qui avait demandé aux partenaires internationaux « le déploiement immédiat d’une force armée spécialisée, en quantité suffisante » pour stopper les « actions criminelles » des gangs armés à travers le pays, indique TFI Media.
 Cette voix dissidente a été écrasée par la police. Plusieurs personnes ont été abattues et une personne aurait été tuée lors des tirs de la police. Ainsi, on pourrait facilement comprendre que l’état de la nation est incontestablement très instable, indique le média indien.
L’ONU et les États-Unis sont intervenus pour défendre l’action du Premier ministre Ariel Henry contre les manifestants. Ariel est considéré comme un leader pro-occidental car il bénéficie du soutien occidental.

Selon des informations, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a exprimé son soutien au gouvernement haïtien et a plaidé pour l’arrivée rapide d’une force internationale spéciale. L’ambassadeur d’Haïti aux États-Unis a également suggéré que les États-Unis et le Canada prennent l’initiative de construire une force pour combattre les «gangs» haïtiens, fait-il remarquer.
Vous voyez, les forces occidentales se sont toujours accrochées à Haïti, note t-il.

De retour dans l’histoire, Haïti a été transformé en une nation esclavagiste pendant la Révolution française, et par la suite, il a été divisé en deux. Les nations ont ensuite été unifiées, mais la pauvreté abjecte a montré que le pays n’a jamais vraiment prospéré, soutient -il.
Au cours de son premier siècle d’indépendance, Haïti a été en proie à l’instabilité politique, à l’isolement du reste du monde et à une lourde dette envers la France. Les États-Unis ont envahi le pays de 1915 à 1934 à la suite de troubles politiques,
Haïti a accueilli le 21e siècle avec un coup d’État orchestré par les États-Unis et qui, à son tour, a provoqué l’intervention de l’ONU. De plus, Haïti a été frappé par un tremblement de terre catastrophique, tuant plus de 250 000 personnes, ce qui a encore aggravé la situation, précise le journal.
Maintenant, Haïti traverse une crise socio-économique et politique qui a été exagérée par des émeutes et des manifestations, ainsi qu’une faim généralisée.
Tous ces incidents ont complètement appauvri Haïti dans une ère de ténèbres malgré le fait qu’Haïti dispose d’un lit de ressources naturelles sous sa couverture de pauvreté, fait remarquer TFI Media
Selon une étude récente, Haïti possède certaines des plus grandes réserves de pétrole au monde. Selon les estimations, les réserves de pétrole pourraient être supérieures à celles du Venezuela. On prévoit que ses réserves inexploitées pourraient comprendre jusqu’à 941 millions de barils de pétrole brut et 1,2 billion de pieds cubes de gaz naturel,affirme TOI Média.
De plus, on pense que le pays possède des gisements d’or d’une valeur d’environ 20 milliards de dollars. Mais, malheureusement, des entreprises telles que Majescor Resources du Canada ont leur mot à dire dans l’utilisation de cet or. Haïti possède également des gisements considérables de métaux comme le cuivre et de pierres comme le calcaire et le marbre. Malgré cela, Haïti n’a rien à dire sur l’utilisation de la plupart de ses ressources naturelles en raison de l’ingérence des puissances occidentales comme les États-Unis et le Canada, soutient le média Indien.
L’Occident ne permet pas et ne permettra pas à Haïti de prospérer, car ces ressources naturelles d’Haïti valent des billions de dollars. La nation a un accord commercial préférentiel avec les États-Unis qui permet un accès en franchise de droits à ses marchandises à son plus grand voisin du nord. West le reconnaît comme une économie de marché libre. Mais, à cause de cela, Haïti n’a jamais eu l’occasion d’utiliser ses ressources naturelles pour remplir ses propres coffres et prospérer. La nation reste dans l’obscurité tandis que l’Occident se nourrit de ses ressources, conclut TFI Media.

TFI Medi(TFIGlobal) est l’une des plateformes de contenu les plus appréciées en Inde. Aujourd’hui, l’équipe TFI crée plus de 600 articles d’opinion/analyse de recherche professionnelle et plus de 250 vidéos engageantes chaque mois. Des analyses approfondies aux satires cinglantes, les pièces de TFI ont été admirées et aimées par la communauté Internet. C’est l’objectif de l’équipe et la qualité du produit qui ont fait de TFI Media, l’une des plateformes de contenu les plus « virales » du pays.

L’Indien frustré (TFI) fondé par Atul Mishra, en tant que page Facebook en 2012, a amassé plus de 1,2 million d’abonnés sur Facebook.
Atul a lancé TFI pour fournir une plate-forme aux jeunes du pays pour se réunir et échanger des points de vue. Ce qui a commencé une page Facebook est devenu un géant des médias sociaux avec une portée combinée de près de 100 millions chaque mois.
Aujourd’hui, TFI est l’une des plateformes de contenu les plus lues, regardées et appréciées au pays.
TFI Média est basée à Noida, Uttar Pradesh en Inde
Source : https://tfiglobalnews.com/2022/11/02/haiti-has-trillions-of-dollars-worth-of-natural-gas-but-the-west-doesnt-allow-it-to-prosper/

LE 15 NOVEMBRE 2022

LA RÉDACTION DE LTP !!!
Harrysmichel344@gmail.com téléphone
509 48438136.

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »